Panier (vide) 0

Nouveautés

Toutes les nouveautés

En promo

Tous les produits en promotion

Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes
Nouveau

Complément alimentaire Immunité et antiviral

22,50 € TTC

GRIPPE, CORONAVIRUS, SRAS, H1N1, ETC...

Complément alimentaire Immunité et antiviral

Dès les premiers symptômes prendre 3 gélules 3 fois par jours pendant maximum 7 jours

Sinon en préventif 2 gélules par jours.

En plus faire une tisane de thym, citron et miel à boire au long de la journée.

Prendre quelques gouttes d'huile essentielle de Ravintsara bio sur un morceau de sucre.

 

Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")

 

Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")

 

Politique retours

Composition de plantes bio:

Achillée millefeuilles, Echinacée, Thym, Gingembre, Sureau, Vitamine C (acide L-Ascorbique).

Ces 5 plantes vont permettre entre autre de booster vos défenses immunitaires pour l'hiver et de détruire les différents virus.

Ne faites pas n’importe quoi, prenez soin de vous, si vous voyez que les choses s’aggravent, en particulier d’un point de vue respiratoire, appelez immédiatement les urgences.

Les indications données ici n’ont pas un but thérapeutique mais informatif. Elles ne valent en aucun cas prescription médicale et ne peuvent se substituer à une ordonnance. Pour confirmer les usages de ce produit, veuillez prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.

Achillée millefeuilles

Usage interne - Stimuler l’appétit, soulager les troubles digestifs.

Usage interne ou externe - Soulager les douleurs menstruelles.

 

Echinacée

L'échinacée, utilisée pour réveiller et stimuler le système immunitaire, est surtout efficace pour prévenir diverses infections des voies respiratoires, la grippe ou le rhume. Elle était très utilisée par les Indiens d'Amérique.

 

UTILISATION INTERNE

Stimulation du système immunitaire ; anti-inflammatoire respiratoire ; antibiotique naturel, anti-infectieux ; antigrippal, antiallergique.

 

UTILISATION EXTERNE

Cicatrisant.

 

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Prévention et traitement des infections grippales et septiques ; stimulation du système immunitaire, en préventif et en curatif ; effets sur les septicémies.

 

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

Protège de différentes allergies ; accélère la guérison des plaies et la cicatrisation de la peau ; traite localement les retards de cicatrisation et les dermatites.

 

Thym

Utilisation interne

·Soulage un large panel de pathologies respiratoires : calme les quintes de toux, notamment dans les affections de type coqueluche, bronchite, pleurésie, ainsi que d'autres de la sphère pulmonaire (emphysème par exemple) par son effet spasmolytique. On l'utilisera encore pour l'asthme ou le rhume des foins.

·Antiseptique et antifongique : soulage les inflammations de la sphère buccopharyngée, caries, soins dentaires divers, sous forme de bains de bouche. : Diminue les sécrétions nasales ou rhinorrhées.

·Vertus spasmolytiques : soulager les dérèglements intestinaux tels que diarrhée, ballonnements, flatulences, colopathies diverses.

 

Utilisation externe

 

Sur de nombreuses pathologies dermatologiques, ses vertus antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques sont mises à profit dans le traitement des mycoses, des plaies, de la gale, de l'herpès et, globalement, d'un large panel d'affections cutanées allant jusqu'au zona.

 

Indications thérapeutiques usuelles

 

Affections respiratoires et de la sphère ORL : asthme, bronchite, pleurésie, rhume des foins, coqueluche, angine, otite, emphysème, rhume, rhinite, rhinopharyngite. Dérèglements digestifs et intestinaux : ballonnements, diarrhée, flatulences, mais aussi ulcère à Helicobacter pylori. Affections cutanées : dermatite, couperose, gale, herpès, zona, varicelle, mycoses, plaies, piqûres d'insectes, pédiculose. Affections buccales et dentaires : caries, mauvaise haleine, stomatite, aphtes, gingivite.

 

Autres indications thérapeutiques démontrées

 

Depuis quelques décennies, les propriétés antivieillissement et antioxydantes du thym ont été mises en avant par les scientifiques. Certaines variétés de thym, dont le thym à paracymène, sont utilisées afin de soulager les affections ostéo-articulaires telles que les rhumatismes ou l'arthrose.

 

Gingembre

Utilisation interne

·Stimule le système immunitaire.

·Anti-inflammatoire et antiviral : aide à lutter contre la fièvre, les états grippaux et les allergies.

·Soulage la douleur (migraines, règles, spasmes digestifs, troubles gastriques).

·Stimule l'appétit et agit sur les désordres intestinaux de type nausées, ballonnements, gaz, douleurs.

·Prévient les vomissements post-opératoires ou dus au mal des transports ou lors d'une grossesse.

·Tonifie, stimule et fortifie l'organisme.

·Fortes propriétés antioxydantes.

Utilisation externe

·Soulage les douleurs rhumatismales, musculaires et articulaires en cas d'arthrite, d'entorse, de fracture, de tendinite, de sciatique.

 

Indications thérapeutiques usuelles

 

Troubles digestifs (nausées, vomissements, ballonnements, gaz, douleurs intestinales), infection, rhume, grippe, toux, mal de gorge, fièvre, fatigue, manque d'énergie, douleur musculaire et articulaire, blessure.

 

Autres indications thérapeutiques démontrées

 

Prévention de certains cancers (côlon, intestin, ovaire), de maladies cardio-vasculaires, de la maladie d'Alzheimer et protection des cellules du corps contre le vieillissement. Son principal composé actif est le gingérol qui possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

 

Sureau

UTILISATION INTERNE

Infections respiratoires virales saisonnières (rhumes, grippes, sinusites, etc.), bronchites, fièvres. Troubles gastro-intestinaux. Rétention d'eau, cystites et infections urinaires. Irritations buccales (laryngite, pharyngite, stomatite, etc.)

 

UTILISATION EXTERNE

Contre certaines affections de la peau : eczéma, hémorroïdes, contusions et brûlures.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Affections inflammatoires du système respiratoire, troubles digestifs (digestion difficile, ballonnements, flatulences), rétention hydrique, irritations buccales, affections cutanées.

 

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

Le sureau est indiqué contre les problèmes de surpoids : ses propriétés dépuratives permettent de nettoyer et purifier l'organisme en le forçant à éliminer ses toxines. Ses vertus médicinales sont également utilisées contre les rhumatismes, l'arthrite et l'arthrose, pour soulager les douleurs articulaires. C'est aussi, plus globalement, une plante profitable permettant de renforcer le système immunitaire. Quant aux baies de sureau, elles sont gorgées d'anthocyanines, offrant ainsi un pouvoir antioxydant, antiradicalaire et antiangiogénique.

 

Vitamine C (acide L-Ascorbique)

Modulation immunitaire, effets anti-infectieux et antiviraux.

·        Elle augmente la mobilité des polynucléaires neu­trophiles et la transformation des lymphocytes. Elle augmente la réserve intracellulaire des macrophages et lympho-cytes et contribue à la sta­bilisation de la membrane des leucocytes.

·        Elle augmente le taux des immunoglobulines IgA, IgM, ainsi que la fraction active du complé­ment.

 

Chez l'animal elle augmente la synthèse d'in­terféron.

Toutes ces données expliquent les effets posi­tifs de la vitamine C sur les herpès, les hépatites et bien d'autres infections. Ses effets sur le rhume procèdent de la superposition des effets de régu­lation de l'immunité, des effets anti-inflamma­toires et antiallergiques.

Autres effets de la vitamine C

·        Activité antihémorragique (avec vitamines P, bioflavonoïdes) : souvenons-nous que les scor­butiques meurent d'hémorragie.

·        Amélioration de la cicatrisation cutanée (ulcères, escarres...): toute intervention chirurgicale devrait être précédée d'une optimisation de son taux d'acide ascorbique.

·        Effet hypolipémiant : elle réduit les taux de cho­lestérol et de triglycérides par augmentation du métabolisme hépatique qui transforme ces excès de graisses en acides Maires.

·        Effet antiathéromateux: en plus de son effet antioxydant propre sur les graisses susceptibles de se fixer sur les parois artérielles, elle protège la vitamine E et l'aide à se recycler.

·        Effet détoxiquant (tabac, alcool), effet antabuse (aide à se dégoûter de l'alcool), aide aux sevrages des drogues et diverses toxicomanies.

·        Effet protecteur vis-à-vis de certains cancers: on a déjà vu l'action locale sur les nitrosamines... le reste fait partie d'un long débat sur lequel nous reviendrons. Citons seulement ici le Docteur Gladys Bloch, de l'Institut national américain du cancer qui déclarait en 1990: « Pour de nombreux cancers il existe de plus en plus de preuves de l'effet protecteur anticancé­reux de la vitamine C; effet statistiquement significatif pour les trois quarts des études. Ainsi on s'aperçoit, ajoute-t-elle, qu'une consomma­tion insuffisante de vitamine C double le risque de cancer et que 25 % de la population générale est à risque ».